identifiant :
mot de passe :

Votre dossier


Salon de l'Etudiant Paris - Stand M22 du Conseil supérieur de l'ordre des experts-comptables - 12 mars 2017

ECE
 pensait venir en renfort au Salon de l'Etudiant de Paris sur le stand M22 du Conseil supérieur de l'ordre des experts-comptables...

...C'était sans compter la fidèle mobilisation des étudiants du Master 2 CCA de l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Le dimanche après-midi, le Master était représenté par Linda GervallaJonathan PeratiAnaïs Poirier et Léonard Levy.

Ce même après-midi, il y avait aussi Lucas Goulard-Sassi, expert-comptable stagiaire, en dernière année, et membre de l'ANECS. Il est bien rôdé à l'exercice et enchaîne les rendez-vous.

Hélène Michelin, directeur de la Formation du Conseil supérieur, et son équipe, ont su réunir des professionnels et des étudiants, dont la complémentarité pour expliquer les études et les métiers de l'expertise comptable est évidente. Exemplaire, Hélène Michelin sera la dernière à quitter le stand ce jour là.

Première participation d'ECE

Après la première édition du "prix Entreprise" remis par ECE lors de la 7ème cérémoniede remise du DEC et du CAFCAC, ECE participe pour la première fois au salon de l'Etudiant aux côtés du Conseil supérieur.

Michel Habarov a été le premier à répondre à l'appel, et le premier à accueillir les visiteurs dès le vendredi. Son expérience en cabinet et en entreprise illustre bien la polyvalence de l'expertise comptable. Il rejoindra bientôt ECE, à moins que sa prochaine évolution professionnelle le conduise à nouveau vers l'exercice libéral.

Samedi matin, Ghislaine Serfaty, examinatrice du DEC et membre du conseil d'administration d'ECE, échange avec Anthony Boucard, président du BDE d'ENGDEdont le stand est situé à côté de celui du Conseil Supérieur, tout comme ceux de l'ENOES et de l'ICS Bégué, bien visibles aussi.

Eric Freudenreich, président d'ECE poursuit la conversation le dimanche avec Anthony Boucard qui est également membre du bureau de l'ANECS : "C'est bien d'être partenaire de l'ANECS, c'est mieux de se connaître."

Entre les deux, c'est Laurent Lanzini, également membre du conseil d'administration d'ECE, nouveau visage de l'expertise comptable, qui participe à une table ronde. "Toujours prêt", il assure également une permanence sur le stand ce dimanche matin.Pascal Roussin, membre du bureau d'ECE, passe en famille la journée au salon. Il prend même le temps d'orienter un père et son fils sur le stand M22.

Et les lycéens, Futurexperts, alors ?

Les lycéens qui se présentent sur le stand, sont tous sérieux, en première ou en terminale ES, voire S. Ils viennent avec un de leur parent dont le métier est souvent éloigné de celui d'expert-comptable. C'est l'occasion d'expliquer au lycéen, tout comme à son père ou sa mère, la filière et ses débouchés.

Une lycéenne commence par demander combien gagne un expert-comptable. En confiance, elle finit par avouer vouloir plutôt embrasser une carrière de comédienne, et envisage d'intégrer une école de commerce sous la pression parentale. Un autre lycéen souhaite devenir psychomotricien. Sa mère franco-canadienne souhaite qu'il se renseigne tout de même sur les métiers de la finance avant de quitter le salon. Heureusement, pour ces indécis, le salon a pensé à tout : le stand "Coaching Orientationby l'Etudiant" se trouve derrière le stand M22.

***

Chaque rencontre est l'occasion de rappeler les atouts du DEC, et l'intérêt d'aller au bout du cursus. La filière de l'expertise comptable permet à tous de l'envisager. En effet, le travail finit ici toujours par payer. Le cerveau rationalise parfois l'abandon du cursus, en trouvant des excuses financières ou sentimentales. Prendre conscience de ce risque constitue déjà un pas de plus vers la réussite. En outre, la filière permet de rebondir à tout moment dans sa carrière, à condition de vraiment le vouloir.


/ imprimer



ECE : Institut des diplômés d'expertise-comptable en entreprise

info@ece.asso.fr

informations juridiques | conception : lukas.fr